Causes et traitement de la mycose chez l’homme

Si les mycoses génitales sont relativement fréquentes chez les femmes, elles sont toutefois plus rares chez l’homme et restent bénignes bien que désagréables. Les mycoses génitales chez l’homme, aussi appelées balanites candidoses, se manifestent généralement par l’apparition de rougeurs autour du gland voir de petits points blancs et des sensations de démangeaisons et/ou de brûlures. Si ces infections n’ont pas de conséquences graves, elles nécessitent toutefois un traitement adapté pour s’en débarrasser au plus tôt.

Causes et origines de la mycose chez l’homme

Cette infection plutôt commune est généralement à attribuer à la prolifération de champignons microscopiques et plus précisément de façon fréquente au Candida Albican. Si ce champignon est présent naturellement dans le corps, c’est bien leur multiplication anormale qui causera l’infection. La plupart du temps le 1er facteur de risque de développement d’une mycose est avant tout l’hygiène, mais d’autres causes sont également possibles comme un traitement antibiotique prolongé. L’infection peut également trouver un terrain favorable chez les personnes atteintes d’une maladie grave impliquant un système immunitaire affaibli. Enfin, il est à noter que les hommes non circoncis présentent plus de risques de développer une mycose, la longueur du prépuce offrant une surface plus importante aux champignons pour permettre la prolifération de ces derniers.

Traitement de la mycose

Avant d’entamer un traitement contre la balanite candidose, il est nécessaire de consulter un médecin afin d’en confirmer le diagnostic, car la mycose chez l’homme peut régulièrement être confondue avec un psoriasis du gland. Suite à cette consultation, le médecin prescrira généralement un traitement local à appliquer régulièrement pendant un temps défini sur la zone concernée par l’infection. Il s’agira la plupart du temps d’une crème antifongique visant à réduire le nombre de champignons dans la partie visée et qui limitera leur multiplication.

Prévention de la mycose chez l’homme

En plus du traitement par crème antifongique, il peut être recommandé de suivre certains conseils afin de réduire le risque de récidive. Ainsi, l’hygiène est un élément essentiel pour limiter les récidives, il est ainsi conseillé de toujours procéder à une toilette à l’eau claire après les rapports sexuels en veillant à bien décalotter le gland puis de sécher celui-ci soigneusement à l’aide d’une serviette propre. De plus l’alimentation va également jouer un rôle primordial, car elle va influer sur l’état de la flore intestinale contenant également ce type de champignons. Il est donc recommandé de privilégier une alimentation saine et pauvre en sucres, mais aussi de réaliser une cure de probiotiques ou de consommer des aliments en contenant de façon régulière de façon à maintenir l’équilibre de la flore intestinale. De même, il est conseillé de porter des sous-vêtements propres et bien séchés, les champignons appréciant particulièrement l’humidité celle-ci engendre un risque supplémentaire de prolifération.



Laisser un commentaire