Les bases de tarifs appliqués par l’expert comptable en Belgique

Bras droit du chef d’entreprise, l’expert comptable apporte ses compétences en comptabilité, en gestion et en droit des affaires pour contribuer à la réussite et la performance de l’entreprise. Cependant, le recours à l’expert comptable n’est pas obligatoire, c’est-à-dire que le chef d’entreprise est libre de faire appel à un expert comptable ou non. En effet, les entreprises qui décident de solliciter ce professionnel doivent avoir une idée sur ses honoraires. Alors, ci-après nous allons voir sur quelles bases sont fixés les honoraires d’un expert comptable ?

Tout d’abord, il faut savoir que les honoraires correspondent à la valeur du service rendu par l’expert comptable, qu’il peut fixer librement avec son client. Toutes les conditions relatives aux honoraires doivent figurer dans une lettre de mission, dont son contenu est approuvé par les deux parties.

Les honoraires basés au temps passé

Dans ce cas, l’expert comptable facture son client sur la base du nombre d’heures qu’il a passées pour traiter un dossier. Noter que le taux horaire appliqué varie en fonction de l’expérience et la notoriété de l’expert comptable (junior, senior, expert) ; la nature de missions que l’entreprise va lui confier (saisie comptable, révision des comptes, présentations de compte annuel, audit, prestations de conseils, etc.) ; la zone géographique où le cabinet comptable s’implante (sur Paris ou en province). Pour éviter toute mauvaise surprise, il est conseillé de demander à l’expert comptable une facturation mensuelle ou trimestrielle.

Les honoraires au forfait

Pour cela, l’expert comptable applique le prix forfaitaire annuel révisable. Avant d’engager, l’expert comptable propose son programme de travail à son client, puis évalue le temps qu’il va dépenser pour traiter un dossier et enfin propose ses honoraires.

Si les conditions de sa mission connaissent une modification en cours d’exécution, il est envisageable de réviser à la hausse ou à la baisse le prix convenu au départ, à condition que tous les critères de révision sont précisés dans la lettre de mission. Sinon, si le temps passé dépasse l’estimation effectuée par l’expert comptable, il est perdant. Inversement, il va être gagnant.

Les honoraires proposant une fourchette de prix

L’expert comptable, dans ce cas, propose une fourchette minimum / maximum. Il s’agit d’une option intermédiaire qui permet d’éviter les mauvaises surprises. En effet, cela s’avère une bonne alternative à la rigidité du forfait permettant à l’entreprise d’estimer et prévoir le coût de l’expert comptable.

Le coût d’un comptable en interne

Comme nous l’avons vu, l’entreprise a le choix de recourir aux services d’un expert comptable en Belgique ici ou d’embaucher un comptable salarié. En ce qui concerne cette dernière option, pour son salaire, il faut prévoir 30 000 euros par an s’il s’agit d’un comptable peu qualifié ou débutant. Et 60 000 euros par an environ pour un comptable expérimenté. Les charges patronales sont comprises dans ce calcul.

 

Bref, quelle que soit l’option choisie, pour optimiser le coût, il est conseillé de :

  • Déterminer clairement une feuille de route et une répartition des responsabilités
  • Déterminer la fréquence et la manière de communiquer les pièces comptables
  • Bien organiser les pièces comptables avant de les transférer à l’expert comptable.


Laisser un commentaire