Portage salarial : faire une simulation pour connaitre les frais déduits de votre salaire

Si le portage salarial semble être le type de contrat du siècle, cette profession impose aux employés des frais, déduits de leur rémunération. Une société de portage ne gère pas gratuitement les aspects administratifs de la fonction d’un consultant. Ce qui signifie que ce dernier doit obligatoirement payer son porteur pour les services qu’il propose, mais quels sont ces frais ?

 

Le frais de gestion

 

Le titre de salarié porté offre au professionnel l’avantage de ne pas s’occuper des aspects juridiques et administratifs de son activité. Contrairement au travailleur libéral, il bénéficie de l’aide du porteur pour s’en charger à sa place.

 

Par contre, ce dernier se charge de cette tâche pour permettre au consultant de mieux se concentrer sur ses missions. En échange de ce service, la société prélève une somme équivalente à 8 % à 10 % de salaire brut, pour tenir la fonction de frais de gestion. Ce frais est à tenir compte lors d’une simulation salaire portage salarial.

 

Frais de fonctionnement

 

Le frais de fonctionnement englobe tout matériel nécessaire à la réalisation de la mission incluant l’achat des équipements, l’hébergement, la restauration voire le déplacement. Ce type de charge doit faire l’objet d’une négociation au préalable entre le salarié porté et le client, ce dernier pouvant procéder au remboursement d’une partie de la dépense.

 

Par contre, si vous n’avez pas pu obtenir une compensation, toute l’immobilisation sera soustraite de votre chiffre d’affaires. Par conséquent, vous verrez votre revenu net diminuer.

 

En cas d’achat de matériel utile à la société de portage sur le long terme, vous pouvez bénéficier d’un taux de remboursement calculé à partir de 500 euros. À noter que le recouvrement ne concerne pas la totalité du montant, mais représente environ 30 % du salaire brut.

 

Charge sociale

 

Du fait de son statut de salarié, un employé porté est soumis aux charges sociales, comme tout autre professionnel. À partir du salaire brut, un pourcentage calculé en fonction de son volume horaire, du statut et de chiffre d’affaires va à la caisse dédiée.

 

Par contre, il est de la responsabilité de la société de portage de régler ce détail administratif à la place du consultant. À noter également que la charge patronale vient alourdir cette somme due pour donner un salaire net.

 

Parmi ces charges sociales figure la cotisation chômage, l’allocation familiale, la cotisation vieillesse… En enlevant tous ces frais de votre salaire brut, vous recevrez une rémunération nette estimée entre 50 % à 67 % de la somme que vous négociez au client. Pour obtenir une valeur plus précise, n’hésitez pas à faire une simulation salaire portage salarial.



Laisser un commentaire